Les étudiant.e.s mobilisé.e.s de l’UFR1 appellent à une AG des membres de l’UFR1 mardi 10 avril à 10h amphi B :

« Nous, étudiantes et étudiants de l’UFR 1 mobilisé.e.s dans le cadre de la lutte contre le plan étudiant et la loi ORE, tenons à partager cet appel avec vous.

Cela fait désormais deux mois que nombre d’entre nous sommes mobilisé-e-s sur la faculté et ses alentours et participons activement à l’organisation de la mobilisation contre les réformes en cours. Alors que nous luttons pour leur abrogation définitive, la plateforme Parcoursup a été mise en place et ses effets directs se font d’ores et déjà ressentir. Les inscriptions se sont terminées le 31 mars et les personnels enseignants sont tenus d’organiser des commissions de sélection. Nous savons qu’une majorité d’entre eux s’opposent aux principes imposés par la loi ORE et souhaitent s’organiser pour contrer ses effets.

De notre côté, nous voyons la lutte s’organiser et prendre de l’ampleur chaque jour à l’échelle locale et nationale, en convergence avec les luttes des cheminots, avocats, personnels des hôpitaux et EHPAD. Nous tenons à rappeler que la situation politique actuelle et les attaques auxquelles l’université de service public fait face nous concernent toutes et tous. Nous pensons donc qu’il est nécessaire, face à l’urgence de la situation, d’harmoniser nos voix pour qu’elles puissent peser face au gouvernement.

C’est pourquoi nous souhaitons inviter l’ensemble des étudiant.e.s, enseignant.e.s chercheur.euse.s, enseignant.e.s vacataires et personnel.le.s de l’UFR 1 à venir nombreuses et nombreux à la première Assemblée Générale des membres de notre UFR qui se tiendra ce mardi 10 avril à 10h en amphi B. Ainsi nous pourrons nous informer et échanger sur les situations respectives de chaque filière et nous organiser collectivement pour obtenir l’abrogation de la loi ORE. Nous pensons qu’il est absolument nécessaire de converger dans nos luttes pour défendre et revendiquer ensemble l’existence d’une université libre, critique et ouverte à toutes et tous. »