COMMUNIQUE

Chères et chers étudiants, chers et chères collègues

Une assemblée générale s’est tenue durant plusieurs heures aujourd’hui. “L’occupation active” de l’université y a été adoptée aussi longtemps que l’intégralité des revendications de l’AG ne sera pas satisfaite. Parmi la trentaine de revendications adoptées par les votes, outre l’occupation de notre établissement, ont été demandés l’abrogation de ParcourSup ou le blocage économique de la région. Nous n’allons pas énumérer ici la liste de ces revendications qui ne concernent que très marginalement la loi Ore.

En revanche, la présidence est parfaitement consciente qu’une telle série de décisions, et notamment l’occupation de l’université et donc l’impossibilité de faire cours, va créer troubles et inquiétudes chez une majorité d’étudiants. C’est pour répondre à ces inquiétudes que je voulais rappeler quelques points essentiels. En accord avec le conseil des composantes réunissant les doyens de faculté et leurs responsables administratifs, il a été décidé que les examens prévus seront maintenus. Ils porteront sur les enseignements qui auront été dispensés. Une fois encore, je redis qu’il n’y aura pas de semestre “gratuit” avec une note de 10 (voire plus !) pour tout le monde !  Je veux rassurer les étudiant-e-s à cet égard : les diplômes de l’université Paul-Valéry ne seront pas bradés et le mérite des étudiant-e-s qui ont travaillé pour réussir sera toujours reconnu.  Au regard de la situation actuelle, il n’est pas encore certain que le calendrier sera intégralement conservé, mais il le sera dans sa grande majorité. Les étudiant-e-s seront informé-e-s des dates des examens, lorsque les départements seront en mesure de le faire.

Dans ces moments particulièrement éprouvants et qui ont marqué émotionnellement toute la communauté, étudiant-e-s autant que personnels administratifs et enseignants, je voulais vous assurer que l’équipe de la présidence demeure mobilisée pour défendre les intérêts fondamentaux de l’établissement et trouver des solutions qui permettent aux étudiant-e-s de réaliser leurs espoirs de réussite académique.

Très cordialement

Patrick Gilli