Anne-Laure George-Molland

Maître de conférences

Maître de conférences depuis 2010, Anne-Laure George-Molland a dirigé le département Arts et Technologies de l’Image de l’Université Paris 8 avant son affectation à l’Université Paul Valéry en 2014. Issue d’un cursus art-science spécialisé en image de synthèse, elle a effectué son doctorat en contrat Cifre dans l’équipe de recherche et développement du studio d’effets spéciaux numériques Def2Shoot. En parallèle de plusieurs expériences professionnelles et d’un post-doctorat sur un projet de mutualisation d’outils de production (HD3D, pôle de compétitivité Cap Digital), elle a développé des recherches-créations au sein de l’équipe Image Numérique et Réalité Virtuelle de Paris 8. Ses derniers travaux, soutenus par le Labex Arts-H2H, portent sur l’étude comparative des méthodologies de travail des chefs-opérateurs et des infographistes, dans l’optique d’une transmission et d’une valorisation des savoir-faire en matière d’éclairage virtuel.

Bâtiment H, bureau H228
algm@univ-montp3.fr

Thèmes de recherche et sujets possibles

Méthodologies de recherche-création
Poïétique
: Recherche sur les processus de création plutôt que les œuvres achevées et leurs réceptions (démarche esthétique) : on peut s’intéresser aux conditions de mise en œuvre, au travail et relations d’équipe, aux lieux d’effectuation, aux matériaux / outils/ techniques utilisés, etc.
Autopoïétique posture d’un chercheur associant l’investigation de sa propre pratique artistique à son terrain d’enquête. Elle n’exclut en rien la nécessité de circonscrire un sujet et de le problématiser. Dialogue – en aller-retour – entre création et analyse réflexive : La pratique constitue un lieu de tâtonnement, d’expérimentation artistique, technique, l’étudiant.e doit déjà être engagé.e dans une pratique artistique.

Métiers et techniques (au cinéma, audiovisuel et création numérique)
exemples de sujets : Les mutations du travail du chef décorateur au vu du renouveau des studios de cinéma français (2021), La technique de la fabrication additive dans l’animation en volume (2019), Les adaptations de mangas Shonen en prises de vues réelles (2018), Qualité visuelle des projections numériques dans les salles de cinéma françaises (2016), La relation des acteurs aux effets visuels (2015), etc.

Lumière, Rendu cinématographique, Pratiques des chefs opérateurs
exemples de sujets : L’heure bleue au cinéma (2021), Les différentes voies d’accès au métier de chef opérateur (2020), Anticipation de la lumière sur les courts métrages à petits budgets (2015), Recherche d’une esthétique cinéma pour les productions à bas budget : rendu à l’image des objectifs photographiques argentiques et contemporains (2016) etc.

Art et enjeux écologiques (en cinéma, audiovisuel, création numérique)
il ne s’agit pas d’interroger le cinéma au regard de son implication écologique  (les films qui parlent d’écologie, comment les films sensibilisent etc.) mais d’interroger toujours par l’approche poïétique : la pratique artistique « sous contrainte écologique »
sujets possibles autour de l’écocritique des processus et procédés de la création audiovisuelle (sous l’angle d’un métier, d’une technique), des pratiques de décarbonation et protocoles de quantification d’empreinte carbone dans l’audiovisuel (ou la création numérique), des rapports entre éco-anxiété et création artistique ; les démarches lowtech dans les pratiques artistiques.

Intérêt pour les approches interdisciplinaires Arts/Sciences.