Frédéric Astruc

Maître de Conférences
Frédéric Astruc est Maître de conférences en cinéma à l’Université Paul Valéry depuis septembre 2008. Il a rédigé de nombreux articles sur le film noir et le néo noir (consacrés à Dassin, Hitchcock, Tourneur,… / Lynch, les frères Coen, Mann), ainsi que sur la représentation de l’horreur (chez Argento, Bava, K. Kurosawa, Laugier). Cette dernière recherche vient d’aboutir à la direction d’un ouvrage collectif sur le sujet : Représenter l’horreur (Rouge Profond/Débords). Frédéric Astruc est par ailleurs l’auteur d’une monographie : Le Cinéma des frères Coen, parue aux Éditions du Cerf (collection 7ème  Art). Également scénariste et réalisateur, il travaille actuellement la question de la poïétique au cinéma et prépare un ouvrage consacré à Martyrs – de Pascal Laugier – intitulé : Mélancolie du chaos (pour l’éditeur Rouge profond).

Bâtiment D, bureau D018
frederic.astruc@univ-montp3.fr

Thèmes de recherche et sujets possibles
Le film noir classique (1941-1958)
Hitchcock, Lang, Tourneur, Dassin, Huston, Ulmer, Welles, Sources littéraires (Hammett, Cain Chandler, Irish), thématiques (crimes, ville, nuit), archétypes (détective, femme fatale), clair-obscur (Musuraca, Alton, Toland, Maté), etc.

 

Les nouvelles formes du Noir
les frères Coen, Lynch, Gray, Mann, R. Scott, Proyas. Modernité et postmodernité du film noir, nouvelles écritures, immersion et affects …

 

Le giallo de 1962 à nos jours (essentiellement Bava, Argento, Cattet et Forzani)
hybridation générique, histoire des formes, ressassement et hommage, vers un cinéma sensoriel.

 

La représentation de l’horreur (filmique mais aussi picturale et photographique)
– La représentation des camps de concentration dans le cinéma documentaire et fictionnel : la question de la ”distance”, archives vs témoignage … que peut la fiction ?
– La représentation du meurtre (chez Argento, Bava,de palma, Kyoshi Kurosawa …) : approche esthétique, psychanalytique, poétique …

 

La poïétique (ou l’étude de l’œuvre qui se fait)
Deux directions :
– poïétique d’un aspect de la mise en scène d’un film existant à partir de ses documents de
travail, évaluation de la valeur d’œuvre d’un film,questionnement théorique sur les difficultés d’une mise en œuvre d’une poïétique au cinéma.
– autopoïétique : (proposition pour un travail de M1/M2) : réalisation d’un court-métrage documentaire, fictionnel ou expérimental (S1) et interrogation du processus de création à travers – par exemple – l’analyse des écarts entre les intentions et les résultats (S2).