Julie Savelli

Maître de conférences

Julie Savelli est Maître de conférences en études cinématographiques à l’université Paul Valéry depuis septembre 2014. Elle a d’abord enseigné à l’ESAV et a eu diverses activités professionnelles dans les domaines de l’édition (Capricci, CICLIC) et de la programmation documentaire (FID à Marseille et États généraux du film documentaire à Lussas). Sa thèse de doctorat, soutenue en 2007 sous la direction de Guy Chapouillié, portait sur les théories de la création et de la réception dans les cinémas dits modernes et contemporains. Membre du laboratoire Rirra21, elle étudie aujourd’hui l’esthétique, l’histoire et la théorie de la création documentaire et/ou expérimentale, s’intéressant plus particulièrement à la représentation des peuples minoritaires, au cinéma engagé et à l’autobiographie en images.
Elle a écrit une dizaine d’articles pour le magazine du court-métrage BREF depuis 2011 (notamment sur Wang Bing, Arnaud des Pallières, Jean Rouch), a conçu et réalisé plusieurs histoires interactives pour CICLIC (« L’image d’archive » – à paraître, « Le JE à l’écran », « Le cinéma engagé », « Le cinéma expérimental », « Le cinéma documentaire »). Parmi ses publications récentes, mentionnons un ouvrage sur Gunvor Nelson (Fictions matérielles. Films et vidéos de Gunvor Nelson, Re:Voir, 2015), et plusieurs travaux sur la représentation des peuples (« Peuples de la nuit », revue Intermédialités, n° 26, automne 2016 ; « Peuples de l’image », Entrelacs, n° 12, 2015, « Peuples sensibles », Wang Bing, un cinéaste en Chine aujourd’hui, PUP, 2014).

Bâtiment H, bureau H228
julie.savelli@univ-montp3.fr

Thème et axes de recherche

Les conduites créatrices (en particulier dans les pratiques documentaires et/ou expérimentales).

Approche ontologique et méthodologique : philosophies des pratiques et théories de la création

Approche historique : histoire des œuvres, des formes, des techniques, des méthodes

Approche esthétique : les « dispositifs » de création et de réception

Approche économique : la fabrique documentaire (réaliser/produire/diffuser pour le cinéma, la télévision, le web), les acteurs du milieu et le rôle des festivals

Questionnements et sujets à développer

– Les enjeux éthiques de la réalisation documentaire
– La place de la création dans l’économie documentaire
– La relation filmeur/filmé/spectateur
– La mise en scène du réel (fiction et documentaire)
– L’engagement physique et psychique en cinéma
– Cinéma et anthropologie
– La représentation des peuples (exposition et exploration du filmé)
– La re-connaissance de l’histoire par les moyens du cinéma
– Les écritures à la première personne
– Les images amateurs (cinéma, web)
– Les utilisations critiques de l’archive

Quelques Exemples de sujets encadrés

– Le « faux documentaire » : approche historique, théorique et analytique d’un objet hybride (2016)
– Cinéma et poésie : le biopic de poète. À propos de la représentation d’une vie et d’une œuvre poétique dans le cinéma contemporain (2016)
– Le festival du film Amazighe en Algérie, entre la réalité de l’itinérance institutionnelle et le mythe de l’ancrage régional (2016)
– Formes et enjeux des films du « JE » (2016)
– Typologie des régimes d’archives dans l’œuvre du cinéaste Rithy Panh (2017)
– Une histoire personnelle et critique. Homeland (Irak année zéro) d’Abbas Fahdel (2017)